Et si nous vous racontions l’histoire du tissu wax ?  🙂 🤗 🤩

Le tissu wax, appelé « tissu africain » est un tissu en coton imprimé, très coloré. Il sert principalement à la confection de vêtements et d’accessoires de mode.  Il doit son inspiration au batik indonésien, inscrit au patrimoine immatériel de l’Unesco depuis 2009.

En anglais, le mot WAX, signifie cire. Une réserve de cire est appliquée au moyen de deux rouleaux de cuivre sur lesquels sont gravés les motifs de base, puis l’étoffe est trempée dans une teinture à l’indigo. On utilise des planches pour imprimer directement les couleurs secondaires.

Cette technique d’impression permet à l’étoffe de baigner dans la teinture. Le tissu wax est aussi éclatant au recto qu’au verso, sans envers, ne déteint pas et ses couleurs ont une tenue exceptionnelle.

Son origine remonte à l’époque de l’arrivée des premiers Européens en Afrique de l’Ouest.

De l’Indonésie au Ghana en passant par les Pays-Bas, découvrez les différentes vies de ce tissu chatoyant.

 

Petit retour en arrière

  • Les Hollandais entretiennent des rapports commerciaux avec l’Indonésie depuis 1602 et prennent Malacca aux Portugais en 1641
  • De 1663 à1674, ils s’installent à Sumatra, Macassar, Java au moment où des guerres de succession affaiblissent les sultanats.
  • En 1799, la Hollande possède plusieurs colonies en Indonésie.

Au XIXe siècle, les révoltes incessantes qui s’y déroulent, décident les Hollandais à recruter et à former des mercenaires sur les côtes d’Afrique de l’Ouest où ils possédent déjà quelques comptoirs commerciaux. C’est ainsi que les hommes du royaume ashanti, situé en Côte de l’or, l’actuel Ghana, partent combattre à Bornéo et à Sumatra. Après avoir rendu de loyaux services à leurs employeurs, ils retournent dans leur pays les malles remplies de jolis batiks indonésiens. Ces tissus ont un succès foudroyant aussi bien auprès de l’aristocratie qu’auprès de tout le peuple ashanti. Le pagne batik va bientôt acquérir la même valeur que l’or dans toute l’Afrique de l’Ouest et notamment dans ce « royaume de l’or ».

 

Le tissu wax : un business en Or

Les Hollandais, excellents commerçants, s’aperçoivent rapidement du profit qu’ils peuvent tirer de cet engouement. C’est ainsi qu’au milieu de XIXe siècle ils installent en Hollande des usines afin d’inonder l’Afrique de l’Ouest de pagnes inspirés du modèle indonésien et fabriqués selon la technique de la cire perdue. Puis, dans les années 1890, les Hollandais de la firme Vlisco s’inspirent alors de motifs africains pour vendre leur tissu en Afrique, via l’actuel Ghana avec un succès immédiat.

Le pagne WAX vient de naître ! 😍

Au départ, le tissu wax est un produit de luxe, puis dans les années 1950, il est popularisé par les “Mamas Benz”. Ces femmes commerçantes apparaissent dans toutes les grandes villes d’Afrique de l’Ouest. Elles vont commercialiser et diffuser ces étoffes largement. On les appelle ainsi, car elles ne se déplacent qu’en voiture de luxe Mercedes-Benz et possèdent souvent plusieurs hôtels dans différents pays africains. Elles achètent dans un premier temps leurs pagnes au Ghana, puis directement en Hollande. Une classe de femmes riches vient de voir le jour !

Et comme ce tissu n’est pas lié à une population africaine particulière, tout le monde se l’approprie. Il devient un tissu panafricain.

A la vue du succès fulgurant de ces pagnes, plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest installent des usines de fabrication de WAX dans leur capitale ou à proximité, pour rivaliser avec le wax hollandais.

Le pagne et ses symboles

Le pagne n’est pas seulement un vêtement. C’est aussi une valeur de référence, un signe de reconnaissance sociale, un symbole reconnu et admis par tous.

Les grands événements de la vie : fiançailles, mariage, cérémonie de baptême, de confirmation, anniversaire, funérailles, fêtes nationales… sont marqués par la « sortie » d’un nouveau modèle dont on garde précieusement un échantillon en souvenir.

Le nom, qui lui est donné par les revendeurs africains, se réfère à la vie quotidienne, la modernisation, les relations conjugales ou encore la culture populaire.

Ainsi le WAX est porteur d’un message.

« Tu sors, je sors »

« Feuilles de piment »

« Mon mari est capable »

« Ton pied mon pied »

« Fleur d’hibiscus »

« Quand femme passe les hommes trépassent »

« L’œil de ma rivale »

« Z’yeux voient, bouche parle pas » …

 

Aujourd’hui, le WAX est devenu un tissu classique en Afrique de l’Ouest. Sa renommée a dépassé les frontières de l’Afrique pour se faire une place en Europe et depuis peu sur les podiums des défilés parisiens.

 

Claire la créatrice de Perles & Wax, bercée par les pagnes, amoureuse de ses couleurs, vous propose des créations uniques confectionnées avec ces tissus à l’histoire passionnante.

Découvrez toutes les créations Perles and Wax réalisées avec du Wax sur notre boutique: Coussins, pochettes, cabas, serviettes de bains… Il y a toujours une pointe de WAX !