Bienvenue dans le monde des perles de Tahiti !

 

Nées des profondeurs des lagons Polynésiens, symbole de pureté et d’élégance, les perles de Tahiti sont éternelles. En effet, ces Gemmes présentent des formes, des couleurs, nuances très variées, du gris très clair au gris très foncé, irisé vert, irisé aubergine, reflets bleutés, rosés, taupes, argentés et même dorés.

Rien d’étonnant à ce que les hommes et femmes du monde entier se soient épris de cette «Poe rava», «Perle rare» comme on l’appelle dans son pays natal, la Polynésie française. Hommes et femmes des cinq continents du monde, se sont reconnus dans ce joyau pur et naturel car chaque perle de Tahiti a son essence, son éclat, ses couleurs, sa forme et son caractère. Chacune a quelque chose d’unique, d’irremplaçable et d’incomparable.

Par ailleurs, les perles de Tahiti sont produites par l’huître Pinctada Margaritifera qui vit en Polynésie Française. Chaque huître ne peut recevoir qu’un seul implant, généralement élevées 18 mois.

Et autour de ces Gemmes si belles, de nombreux contes et mythes entretiennent ses mystères. En effet, ils symbolisent l’importance de ces gemmes si précieuses pour les civilisations anciennes. Découvrez ces légendes qui entourent la perle de Tahiti sur notre blog !

Classification des perles de Tahiti

La qualité de surface de la Perle de Tahiti s’apprécie à l’œil nu. Comme pour tout produit naturel, il arrive que certaines perles présentent quelques imperfections naturelles sur leur surface. On distingue alors, 5 catégories de perles :

Top Gem : Surface totalement lisse, sans aucun défaut. Lustre et orient excellent.

Catégorie A : Jusqu’à 10 % de défauts concentrés dans une même zone. Une fois montée, aucun défaut ne sera visible. Le lustre est bon ou excellent.

Catégorie B : Jusqu’à 30 % de la surface avec des défauts concentrés. Une fois montée, la face visible de la perle devra être parfaite. Le lustre est bon ou excellent.

Catégorie C : Jusqu’à 70 % de la surface avec des défauts. Le lustre sera bon. Ce peut être aussi une perle sans trop de défauts de surface mais avec un lustre moyen.

Catégorie D : Toute la perle peut avoir des défauts mais ceux-ci ne devront pas être trop grossiers. Le lustre est bon ou moyen voire faible sur une perle avec moins de défauts.

Leurs tailles

Les perles font entre 8mm et 16mm. Il est possible d’en trouver de tailles plus grosses, mais au-dessus de 14mm, les perles de bonne qualité sont plus rares.

Leurs couleurs

Elles ont la palette la plus diversifiée de couleurs naturelles. Celles-ci font la grande force et la différence de ces perles.

La plupart du temps, ces Gemmes ont une couleur de base grise enrichie d’une couleur secondaire. Les couleurs les plus répandues sont sombres et concernent le vert océan, le gris, l’aubergine. Les autres tons sont le doré, l’argent, le bleu. Ces couleurs varient du plus claire au plus sombre. La couleur est spécifique à chaque lagon, à chaque élevage et à l’origine du greffon et du nucléus.

Elles se différencient des perles de culture d’eau douce et des perles des mers du sud, de par leur palette de couleurs plus variée.

Leurs formes

Il existe 5 types de formes de perles :

Les rondes sont pratiquement sphériques avec une variation de diamètre inférieure à 2%. La perle ronde est la plus recherchée et la plus rare des perles de culture de Tahiti. C’est aussi la plus chère. On utilise les plus belles perles pour la réalisation de bagues et boucles d’oreilles puces. Pour déterminer si une perle est parfaitement ronde, on la fait rouler sur une table. Si elle roule de façon droite, alors la perle est ronde. Dans le cas contraire, la perle est semi-ronde.

Les semi-rondes sont des sphères légèrement imparfaites dont le taux de variation du diamètre est supérieur à 2 %, mais inférieur à 5 %.

Les semi-baroques sont subdivisées en 4 formes : Goutte, bouton, poire, ovale.

Les cerclées sont caractérisées par des bandes régulières, des anneaux ou des stries qui sont perpendiculaires à un axe de rotation et couvrent plus d’un tiers de la surface de la perle. Les perles cerclées représentent généralement 25 à 30 % d’une moisson de perle de culture Tahitienne.

Les baroques sont irrégulières et n’ont pas d’axes de rotations. Dans les baroques, on trouve également les keshis. Les connaissez-vous ? Découvrez-les sur notre blog. Les Keishis sont des perles produites accidentellement en culture en même temps qu’une perle normale ou lors du rejet d’un nucléus.

Leur éclat

L’éclat d’une perle est composé du lustre et de l’orient. Le lustre ou l’éclat de brillance peut s’évaluer selon la réflexion plus ou moins parfaite de la lumière à la surface de la perle. Un très beau lustre correspond à une réflexion totale de la lumière donnant un effet miroir. Au contraire, plus le lustre est faible, plus l’effet est mat. Quant à l’orient, il définit l’irisation de la perle qui résulte de la décomposition de la lumière à travers les secrétions nacrières. Un bel orient se traduit alors par une douce teinte arc-en-ciel, semblable à celle qui colore les bulles de savon.

Entretenir les perles de Tahiti

La durée de vie d’une perle varie en fonction de l’attention qu’on lui porte. Ainsi, les produits au PH très acides tels que détergents, parfums et la plupart des cosmétiques seront à éviter. En revanche, une perle doit être régulièrement portée et jamais abandonnée dans un coffre-fort, la sécheresse du lieu lui étant très préjudiciable.

Ainsi, Claire la créatrice de Perles and Wax, passionnée par ces Gemmes, vous propose des  créations originales pour Hommes, Femmes, Enfants.

Vous découvrirez des perles mariées à d’autres trésors, comme les pierres fines, les pâtes de verre africianes, le bois, des coquillages, la nacre… Bref des trésors qui ont chacuns leur propre histoire. Car, en effet, derrière chacune de ces créations faites à la main, se cache une histoire.

Bienvenue dans l’univers des Bijoux des îles Perles&Wax et celui de la perle de Tahiti.

Pin It on Pinterest