Les graines “œil de bœuf ” à l’honneur.

 

J’ai toujours été fasciné par ces graines “œil de bœuf” ramassées le long des plages gabonaises. Dans mon enfance, j’en trouvrais des dizaines dans le sable en marchant côté océan de la Pointe Denis. Par la suite, j’ai recroisé leur route en Guadeloupe. Puis du côté du Cap Lopez et Akouri, lorsque je suis partie vivre à Port Gentil pendant 6 ans.

J’ai conservé beaucoup de ces graines que j’appellais alors “Pierres à feu”. Elles étaient et sont toujours pour moi des porte-bonheurs, gris gris… Souvenirs indélébiles d’une vie passée sous l’équateur. Et je me suis toujours demandée d’où elles pouvaient bien venir.

En effectuant quelques recherches pour cet article de blog, je découvre leur vrai nom, leur origine… Allez, je vous raconte tout ça !

Mais que sont ces graines et d’où viennent-elles?

Originaires des zones tropicales, les graines œil de bœuf proviennent d’une plante grimpante appelée le Mucuna gigantea ou Boa tropical. La plante est appelée ainsi car elle sillonne les forêts tropicales. Cette liane est présente en Asie, au Japon, en Australie, dans les îles du Pacifique, en Afrique et du côté des Antilles. C’est une magnifique liane géante exotique. Ses fleurs sont blanches en forme de grappe.

Il existe une centaine d’espèces de Mucuna ainsi qu’environ 50 espèces de Dioclea dont les graines particulièrement résistantes sont appelées œil de bœuf. Les fleurs dressées ou pendantes de ces lianes tropicales sont parfois fécondées la nuit par les chauves-souris. Les gousses de certains Mucunas sont recouvertes de poils urticants, véritable poil à gratter.

A maturité, de nombreuses gousses et graines tombent dans les rivières puis flottent jusqu’aux océans. Ces graines dérivent et se retrouvent parfois après des années d’errance sur des plages à plus de 5000kms de leur plante “mère”. Cependant, elles conservent parfaitement leur pouvoir de germination. Comme pour les noix de Coco, on appelle ce mode de dispersion par l’eau l’hydrochorie.

On appelle ces graines “œil de bœuf” car elles sont grosses comme un œil de bœuf. De couleur marron, les graines possèdent un liseré noir. Elles sont considérées comme de véritables porte-bonheurs et sont traditionnellement conservées pour éloigner le mauvais œil. 

L’œil de bœuf a la caractéristique d’absorber la chaleur et de devenir brûlant quand il est frotté. Cela peut servir à cautériser de petites plaies. Voilà pourquoi enfants, au Gabon, nous les appellions les “Pierres à feu” ! Tout est clair ! 

Des graines liées à l’histoire de Perles and Wax !

Ainsi, ces graines qui m’ont toujours fascinées, symbolisent un peu de mon histoire et celle de Perles and Wax. Je les glisse souvent en grigris dans mes cabas en clin d’oeil à l’ Afrique. Comme une invitation au voyage, à l’évasion ! 

Alors maintenant que vous connaissez l’histoire de ces graines, vous regarderez certainement les cabas Perles and Wax qui en sont dotés avec un “autre oeil”… Et si les créations Perles and Wax étaient des Porte-bonheurs ?

En bref, je vous souhaite la bienvenue dans mon univers, dépaysement garanti !