Le Cauri à la fois coquillage, monnaie d’échange et objet tendance !

 

Il existe plus de 250 espèces de cauris dans les eaux chaudes du monde.

Tout commence il y a 3500 ans. Des cauris sont utilisés pour la 1ère fois comme monnaie en Chine. En effet, la dynastie Shang mentionne leur utilisation sur les œuvres d’art en bronze et en poterie. De plus, on retrouve le cauri dans le développement du système d’écriture chinois. Puis, le cauri devient la représentation graphique du mot « argent ».

D’autres cultures utilisaient également les cauris comme monnaie. Parmis elles, l’Inde, la Thaïlande et de nombreuses cultures en Afrique. Des rives de l’océan Indien à l’Afrique de l’Ouest la cauri s’est enfilé dans la fibre culturelle.  Il prend un aspect symbolique et rituel plus profond. En outre, il n’a jamais complètement perdu de sa valeur.

Ensuite, il a été réintroduit dès le 8ème siècle par les caravanes des commerçants arabes. Au 18ème siècle, le cauri était la devise de choix sur les voies commerciales ouest africaines. Enfin, il conservera jusqu’au 20ème siècle son statut de moyen de paiement. Symbole de pouvoir et de richesse. 

La richesse symbolique des Cauris en Afrique

La forme élégante du cauri représente la femme. Son dos courbé rappelle le ventre d’une femme enceinte. Par conséquent, c’est un symbole de fertilité. La fente sur le dessous du coquillage ressemble à une pupille noire contre la surface nacrée. C’est pourquoi il est souvent utilisé pour protéger contre le mauvais œil.

Le pouvoir sacré des coquillages augmente leur beauté. Les cauris sont souvent utilisés comme perles ornementales. Incorporés dans des bijoux, portés dans les cheveux, décorant les statues et les paniers.

Ils sont des porte-bonheurs « grigris ». Ils ornent les tenues des chasseurs et des guerriers. Mais ils sont aussi tressés dans les masques sacrés et les costumes de danses cérémonielles. Enfin, ils sont un élément dans la médecine traditionnelle et accompagnent les défunts dans leurs voyages hors du monde.

En fref, le cauri, comme monnaie de l’Afrique de l’Ouest, n’est plus qu’un souvenir. Néanmoins sa valeur symbolique perdure. Comme le disent les Haoussas : « Ceux qui sont patients avec un cauri en auront un jour des milliers. »

En bref, les Cauris sont toujours très appréciés de par le monde, dans l’univers déco, artistique et la bijouterie.

La créatrice de Perles & Wax a grandit sur les terres africaines. Elle est très attachée à ce coquillage. Elle confectionne des bijoux alliant perles de tahiti et cauris

Les cauris ont également leur place en tant que bijou de sac, sur les cabas.

Des créations à découvrir tout de suite. Bienvenue dans l’univers Perles and Wax !

Source « Culture of OuestAfrica ».