Et si c’était le Paradis?

 

Bienvenue en Polynésie française

« C’est le Paradis terrestre ! » s’exclame Bougainville en abordant Tahiti un matin d’avril 1768.

Le mythe est lancé. De Cook à Gauguin, de Joe Dassin à Jacques Brel, la Polynésie française ensorcelle des générations d’explorateurs, d’écrivains, voyageurs et artistes peintres. Tant de célébrités ont rendu hommage à la Polynésie, sous differentes formes d’expression et talents artistiques.

Le nom de Tahiti à lui seul évoque le paradis, les jours exotiques, les nuits romantiques et l’aventure dans les mers du Sud. Une invitation au voyage…

Éparpillée dans les mers du Sud à environ 6 000 kilomètres à l’est de l’Australie, la Polynésie française se compose de cinq archipels regroupant 118 îles dont 76 habitées. Tout cela dans un espace grand comme l’Europe.

Le décor, magnifique, est là pour conforter l’image d’un Eden retrouvé.

« Les îles hautes sont chapeautées de couronnes de pics acérés. Des pics déchiquetés par l’érosion et cisaillés de vallées profondes. Ces îles hautes s’élèvent, majestueuses au-dessus de lagons piquetés de motus, îlots de sable et de corail. Les cascades dégringolent. La végétation exubérante, hibiscus géants, fleurs de tiare au parfum entêtant, inspire la volupté. Au loin, les atolls, terres infimes perdues dans l’immensité océanique, jouent les radeaux à la dérive. »

Les charmes des îles de la Polynésie Française se retrouvent dans cette description si poétique. Lagons émeraudes, végétation aux mille fleurs colorées, plages de corail blanc et cocotiers, fonds marins féériques, fares tahitiens typiques, tiki, marae, couchers de soleil flamboyants et bien-sûr les perles de Tahiti, si belles, si précieuses. 

Son histoire

L’histoire de la Polynésie Française remonte à 3500 ans. Elle s’est construite autour des voyages.

Ses tout premiers habitants, les Mélanésiens, traversent le Pacifique dès 1500 avant notre ère. Ces premiers navigateurs intrépides utilisent des pirogues doubles à voile, en bois et fibres tressées. Ils naviguent grâce à leur connaissance du vent, des courants et des étoiles. Ils peuplent l’archipel des Marquises, puis l’archipel de la Société, l’archipel des Tuamotu, celui des Gambier et celui des Australes.  Ces vagues de peuplement s’effectuent peu à peu.

Les grandes expéditions s’achèvent vers 1000 ap. J.C et donnent naissance au « Triangle polynésien » composé de Hawaii (au Nord), de l’île de Paques (à l’Est) de Tahiti et ses îles (à l’Ouest) et de la Nouvelle-Zélande (au Sud-Ouest). Les différentes langues employées dans ces îles sont issues de la langue Ma’ohi. Elles témoignent de l’origine commune de leurs habitants.

La Polynésie reste inconnue des Occidentaux jusqu’aux voyages des grands explorateurs.

L’arrivée des Grands Explorateurs

A la fin du XVIe siècle, les Espagnols découvrent l’archipel des Marquises. Au début du XVIIe siècle, les Portugais font escale dans l’archipel des Tuamotu.

Au XVIIIe siècle, l’archipel de la Société voit accoster successivement les grands navigateurs Samuel Wallis, Louis-Antoine de Bougainville et James Cook. Anglais et Français se disputent alors l’influence sur Tahiti. Des missionnaires arrivent, convertissant peu à peu les Polynésiens au christianisme.

La dynastie de Pomare

La dynastie des Pomare, dernière à régner en Polynésie, s’établit à la fin du XVIIIe siècle. Aidé par les marins laissés à Tahiti après la mutinerie du navire anglais Le Bounty, le chef polynésien Tu prend le pouvoir. Il inaugure la dynastie des Pomare. Ses descendants favorisent d’abord les Anglais, puis les Français sous le règne de la reine Pomare IV. Elle signe un traité qui transforme Tahiti en protectorat français au milieu du XIXe siècle.

Son fils Pomare V entérine la situation. A la fin du XIXe siècle, lorsque le peintre Paul Gauguin s’installe dans l’archipel des Marquises, les îles de la Polynésie sont devenues les Etablissements français d’Océanie. Au début de la Première Guerre mondiale, Tahiti connaît une brève attaque de la part des Allemands.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bora Bora accueille la base navale des alliés américains. En 1959, la Polynésie accepte par référendum son rattachement à la France. Elle se transforme en Territoire d’Outre-Mer. Le tourisme se développe dans les années 1970, avec le premier hôtel sur pilotis construit à Bora Bora. C’est aujourd’hui la ressource principale de la Polynésie. Vient ensuite, l’aquaculture polynésienne représentée en priorité par la perliculture. La culture de la perle de Tahiti qui n’a de cesse de fasciner,  à découvrir sur  notre site.

Des créations uniques réalisées à la main, par Claire la créatrice subjuguée par ces merveilles depuis 10 ans.

Bijoux pour hommes, femmes, enfants. Colliers, bracelets, bagues… Laissez-vous transporter dans l’univers Perles and Wax.